Post Information:

object(WP_Post)#15497 (24) {
  ["ID"]=>
  int(8943)
  ["post_author"]=>
  string(1) "2"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2020-04-03 11:12:49"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2020-04-03 09:12:49"
  ["post_content"]=>
  string(8215) "




Au Foyer de Vie ANAIS de Saint-Pavace

Au Foyer de Vie ANAIS d'Aubigny-sur-Nère

Au Foyer d'Accueil Médicalisé de Fleury les Aubrais

Le FAM a travaillé avec les résidents (Troubles psychiques et/ou TSA avec déficience importante) sur ce qu’était le coronavirus.

Entre inquiétudes et incompréhensions, nous avons essayé  de répondre à un maximum de questions. Nous avons commencé par la question suivante : que se passe-t-il actuellement dans le monde ? L’équipe répond : il y a un virus. Les propos suivants sont ceux des personnes accueillies.

  • Marie : c’est le coronavirus.
  • Yannick : ça provoque une grande maladie et c’est très grave.
  • Nathalie : en plus ça se transmet entre les gens.
  • Marie : on ne peut plus sortir. C’est un peu long !
  • Laurent : on évite de se serrer les mains et les bises.
  • Michel : il faut bien se laver les mains et avec du savon. Yannick : on éternue dans le coude.
  • Laurent : il faut mettre un masque et des gants pour éviter de choper le virus. Pourquoi on en a pas ?
  • Nathalie : on a plus le droit de sortir sinon on a une amende (il y a des autorisations selon des cas bien précis - NDLR).
  • Yannick : on a changé de maison pour nous les parmes. Effectivement, le foyer ANAIS a pris la décision de réserver une maison, en l’occurrence la maison parme, pour créer une zone de confinement supplémentaire au sein même du foyer si un cas devait être détecté. La maison parme a été vidée de ses occupants temporairement. Ces derniers sont répartis sur les autres maisons.
  • Nathalie : pâques c’est pour bientôt, on fera comment pour les œufs de pâques ?

Cette réflexion provoque l’hilarité générale, la séance se finit là-dessus.

Au Foyer d’Hébergement ANAIS de Domfront

" ["post_title"]=> string(42) "CORONAVIRUS : confinés mais bien occupés" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(38) "coronavirus-confines-mais-bien-occupes" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-09-02 15:41:12" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-09-02 13:41:12" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(39) "https://www.fondation-anais.org/?p=8943" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" }

Post Taxonomies:

array(5) {
  [0]=>
  string(8) "category"
  [1]=>
  string(8) "post_tag"
  [2]=>
  string(11) "post_format"
  [3]=>
  string(8) "language"
  [4]=>
  string(17) "post_translations"
}

Terms for Taxonomy category:

array(1) {
  [0]=>
  object(WP_Term)#15726 (10) {
    ["term_id"]=>
    int(605)
    ["name"]=>
    string(8) "COVID-19"
    ["slug"]=>
    string(10) "covid-19-2"
    ["term_group"]=>
    int(0)
    ["term_taxonomy_id"]=>
    int(605)
    ["taxonomy"]=>
    string(8) "category"
    ["description"]=>
    string(0) ""
    ["parent"]=>
    int(0)
    ["count"]=>
    int(60)
    ["filter"]=>
    string(3) "raw"
  }
}

Terms for Taxonomy post_tag:

array(0) {
}

Terms for Taxonomy post_format:

array(0) {
}

Terms for Taxonomy language:

array(1) {
  [0]=>
  object(WP_Term)#15724 (10) {
    ["term_id"]=>
    int(2)
    ["name"]=>
    string(9) "Français"
    ["slug"]=>
    string(2) "fr"
    ["term_group"]=>
    int(0)
    ["term_taxonomy_id"]=>
    int(2)
    ["taxonomy"]=>
    string(8) "language"
    ["description"]=>
    string(68) "a:3:{s:6:"locale";s:5:"fr_FR";s:3:"rtl";i:0;s:9:"flag_code";s:0:"";}"
    ["parent"]=>
    int(0)
    ["count"]=>
    int(5173)
    ["filter"]=>
    string(3) "raw"
  }
}

Terms for Taxonomy post_translations:

array(0) {
}

CORONAVIRUS : confinés mais bien occupés

03/04/2020

Au Foyer de Vie ANAIS de Saint-Pavace

Au Foyer de Vie ANAIS d'Aubigny-sur-Nère

Au Foyer d'Accueil Médicalisé de Fleury les Aubrais

Le FAM a travaillé avec les résidents (Troubles psychiques et/ou TSA avec déficience importante) sur ce qu’était le coronavirus.

Entre inquiétudes et incompréhensions, nous avons essayé  de répondre à un maximum de questions. Nous avons commencé par la question suivante : que se passe-t-il actuellement dans le monde ? L’équipe répond : il y a un virus. Les propos suivants sont ceux des personnes accueillies.

  • Marie : c’est le coronavirus.
  • Yannick : ça provoque une grande maladie et c’est très grave.
  • Nathalie : en plus ça se transmet entre les gens.
  • Marie : on ne peut plus sortir. C’est un peu long !
  • Laurent : on évite de se serrer les mains et les bises.
  • Michel : il faut bien se laver les mains et avec du savon. Yannick : on éternue dans le coude.
  • Laurent : il faut mettre un masque et des gants pour éviter de choper le virus. Pourquoi on en a pas ?
  • Nathalie : on a plus le droit de sortir sinon on a une amende (il y a des autorisations selon des cas bien précis - NDLR).
  • Yannick : on a changé de maison pour nous les parmes. Effectivement, le foyer ANAIS a pris la décision de réserver une maison, en l’occurrence la maison parme, pour créer une zone de confinement supplémentaire au sein même du foyer si un cas devait être détecté. La maison parme a été vidée de ses occupants temporairement. Ces derniers sont répartis sur les autres maisons.
  • Nathalie : pâques c’est pour bientôt, on fera comment pour les œufs de pâques ?

Cette réflexion provoque l’hilarité générale, la séance se finit là-dessus.

Au Foyer d’Hébergement ANAIS de Domfront

LES ÉTABLISSEMENTS