Post Information:

object(WP_Post)#15496 (24) {
  ["ID"]=>
  int(12505)
  ["post_author"]=>
  string(1) "2"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2021-02-01 09:10:00"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2021-02-01 08:10:00"
  ["post_content"]=>
  string(12596) "




ÉMERGENCE DU PROJET : IDENTIFICATION D’UNE PROBLÉMATIQUE COMMUNE

Dans un premier temps, les professionnels du Foyer de Vie ANAIS de Gacé ont fait le constat que, dans plusieurs axes de travail des Projets Personnalisés et Individualisés (PPI), l’une des problématiques qui ressortait souvent concernait « la gestion des émotions » des personnes accueillies.

Aussi, en dehors de cette problématique identifiée individuellement, ils font le constat que la vie en collectivité a parfois des impacts négatifs sur le groupe des résidents : stress, conflits, angoisse. Ces impacts se répercutent également sur les salariés, qui se trouvent parfois démunis d’outils pour favoriser le bien-être de tous.

Après discussion en équipe, les professionnels ont dans un premier temps pensé à mettre en place une action collective autour des émotions (de type lecture d’histoire autour des émotions, création d’outils et rituels).

Suite à une concertation avec la psychologue de service, cette dernière a évoqué son travail de gestion des émotions à travers la méditation de pleine conscience, travail qu’elle mène en entretien individuel. En effet, cette dernière, utilise la méditation de pleine conscience lors comme outils thérapeutiques lors des temps d’échange avec les résidents.

Aborder la méditation au sein des structures pourrait permettre aux résidents, mais également aux salariés de pouvoir réduire le stress et apaiser le climat au sein de l'établissement. 

LA MÉDITATION DE PLEINE CONSCIENCE : UN OUTIL PRÉCIEUX POUR LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

Qu’est-ce que la méditation de pleine conscience ?

Selon le media numérique « Futura science », la pleine conscience consiste à entraîner son esprit à se concentrer sur le moment présent.

Lorsque l'individu médite en pleine conscience, assis ou non, il se focalise sur ses sensations, sa respiration, un point de son corps, un mouvement, ses émotions, ses pensées, sans émettre de jugement de valeur.

Jon Kabat-Zinn, un professeur de médecine de l'université du Massachussetts, aux États-Unis, est à l'origine d'un programme de réduction du stress utilisant la méditation de pleine conscience.

De manière générale, la méditation de pleine conscience est étudiée pour ses apports dans différents champs de la médecine. Ainsi, elle serait efficace pour réduire le stress, l'anxiété, la douleur ou pour lutter contre les récidives d'une dépression. [1]

La méditation de pleine conscience agirait sur le fonctionnement du cerveau.

Quels bienfaits pour le public en situation de handicap ?

Selon le media numérique www.sunrisemedical.fr, " la pleine conscience est une pratique mais aussi une façon d'être, et beaucoup disent qu'elle a amélioré leur qualité de vie.
Récemment, la pleine conscience est devenue un outil d'aide aux personnes ayant des problèmes de santé mentale, avec l'avènement de la réduction du stress basée sur la pleine conscience (MBSR) et de la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT).
Un rapport récent d'études a également montré que la méditation de pleine conscience aide les personnes ayant une déficience intellectuelle et des troubles du spectre autistique à réduire leurs problèmes mentaux et physiques.
Mais comment la pleine conscience peut-elle s'appliquer exactement dans la vie des personnes handicapées, et quels sont les avantages de la pleine conscience pour elles ?
Les problèmes de comportement sont le problème le plus fréquent auquel sont confrontées les personnes atteintes de ces handicaps. Cela comprend les comportements agressifs, d'automutilation, destructeurs et perturbateurs. Ces comportements peuvent toucher jusqu'à 15 % des personnes ayant une déficience intellectuelle. Jusqu'à 95 % des personnes atteintes de troubles du spectre autistique présentent également une forme quelconque de comportement difficile. " [2]

Cette même étude a révélé que la méditation de pleine conscience était efficace pour :

  • Réduire l'agressivité physique et verbale
  • Réduire l'excitation sexuelle déviante
  • Atténuer l'anxiété, la dépression et les symptômes physiologiques liés au stress. Elle aide à contrôler l'anxiété ainsi que les symptômes d'autres troubles tels que le stress, les phobies, les pensées paranoïaques, les comportements obsessionnels compulsifs et les crises de panique.
  • Améliorer la santé émotionnelle et la conscience de soi et aider à construire une image plus positive de soi-même
  • Augmenter la capacité de maintenir l'attention
  • Réduire les pertes de mémoire
  • Augmenter l'empathie et les sentiments positifs envers les autres
  • Améliorer la qualité du sommeil. Certaines techniques de méditation contribuent à contrôler les pensées intrusives et automatiques qui interfèrent avec le sommeil.
  • Aider à contrôler la douleur. Les patients qui méditent ont des centres cérébraux qui contrôlent la douleur, plus actifs.
  • Contrôler la santé cardiovasculaire. L'hypertension artérielle contribue à l'athérosclérose ou au rétrécissement des artères et peut entraîner des crises cardiaques ou des AVC. Dans les états de relaxation, la tension artérielle diminue. La relaxation provoquée par la méditation aide à maintenir cette pression contrôlée.
  • Encourager la motivation et l’autodétermination. Comme le souligne Pascal JACOB : "Une société de non-exclusion serait une véritable école de l’autonomie qui valorise les personnes vivant avec un handicap en montrant ce dont elles sont capables, qui les associe à leur prise en charge en leur permettant de transmettre leur expertise et leur expérience, et qui les responsabilise en leur donnant la liberté de décider quel rôle elles veulent jouer dans la vie". Un enjeu pleinement aidé par la pratique de la méditation...

OBJECTIFS DE L’ACTION

Objectifs généraux 

L’objectif principal est que les résidents et les salariés puissent pratiquer la méditation, afin d’en tirer autant de bienfaits que possible.

L’idée du projet est d’impulser une dynamique afin que la méditation devienne une pratique quotidienne sur le long terme, tel un rituel.

Objectifs opérationnels

Afin de parvenir aux objectifs généraux, l’idée est d’installer un espace au sein du foyer où les résidents et salariés puissent venir méditer, dans un premier temps en groupe et accompagnés, pour apprendre les techniques de base, puis dans un second temps en autonomie. 

MISE EN PLACE DE L’ACTION

Information collective et identification de groupes de volontaires

Il est prévu dans un premier temps de faire une information collective d’une durée de 30 mn, suivi d’un temps d’échanges, auprès des résidents et salariés, afin de présenter la démarche et de repérer les personnes intéressées par l’action. En effet, la structure souhaite que le principe de cette démarche soit la libre adhésion.

Cette information collective aura lieu très prochainement au Foyer de Vie ANAIS de Gacé. C’est la coordinatrice qui se chargera d’animer l’information collective. L’idée est d’expliquer la démarche à l’oral, et de diffuser une courte vidéo de présentation.

Suite à cette information collective, les personnes volontaires seront identifiées afin de composer plusieurs groupes (en fonction des comportements en collectivité de chacun mais également de leur capacité à rester concentré) allant de 3 à 6 personnes, afin que le lieu puisse être un endroit apaisant, et calme.

La psychologue a alerté sur le principe que la méditation de pleine conscience pouvait mettre à mal certaines personnes, car c’est un espace où le corps se relâche, et peut faire émerger des émotions parfois non comprises ou non maitrisées. D’où l’importance du libre choix de participer à l’activité ; pour que ce soit un moment de plaisir.

Préparation d’un espace dédié à la méditation

L’aménagement de l’espace, de manière à créer un endroit où chacun a envie d’aller, est indispensable. Ainsi, l’idée est d’investir l’atelier en y disposant tapis, coussin, lumière tamisée et petite fontaine à eau.

Ce matériel sera acheté dans des endroits de type recyclerie, association etc., afin d’être dans une démarche écologique et de favoriser les structures de l’Économie Sociale et Solidaire.

Programmation des séances au mois de février 2021

Quatre séances sont prévues au mois de février, animées par la coordinatrice ainsi qu’un encadrant volontaire et disponible.

Les séances auront lieu les mardis de 14 à 16 heures avec un roulement de deux ou trois groupes par après-midi, soit des séances d’une durée moyenne de 30 minutes, avec des temps de battements entre les groupes, des temps d’installation et de rangement.

ÉVALUATION

À l’issue de ces séances, une évaluation sera faite à travers les observations des équipes éducatives ainsi qu’un questionnaire de satisfaction. Le tout sera restitué en réunion, durant laquelle la continuité et les axes d’amélioration de cette action seront abordés.

Cette "expérimentation" doit permettre un véritable retour d'expérience afin que ce projet et ses bénéfices puissent in fine s'étendre à l'ensemble de la Fondation ANAIS

À suivre !

" ["post_title"]=> string(47) "Gestion des émotions à travers la méditation" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(44) "gestion-des-emotions-a-travers-la-meditation" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-02-02 09:52:02" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-02-02 08:52:02" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(40) "https://www.fondation-anais.org/?p=12505" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" }

Post Taxonomies:

array(5) {
  [0]=>
  string(8) "category"
  [1]=>
  string(8) "post_tag"
  [2]=>
  string(11) "post_format"
  [3]=>
  string(8) "language"
  [4]=>
  string(17) "post_translations"
}

Terms for Taxonomy category:

array(1) {
  [0]=>
  object(WP_Term)#15725 (10) {
    ["term_id"]=>
    int(200)
    ["name"]=>
    string(15) "Fondation ANAIS"
    ["slug"]=>
    string(16) "fondation-anais2"
    ["term_group"]=>
    int(0)
    ["term_taxonomy_id"]=>
    int(200)
    ["taxonomy"]=>
    string(8) "category"
    ["description"]=>
    string(0) ""
    ["parent"]=>
    int(0)
    ["count"]=>
    int(294)
    ["filter"]=>
    string(3) "raw"
  }
}

Terms for Taxonomy post_tag:

array(0) {
}

Terms for Taxonomy post_format:

array(0) {
}

Terms for Taxonomy language:

array(1) {
  [0]=>
  object(WP_Term)#15723 (10) {
    ["term_id"]=>
    int(2)
    ["name"]=>
    string(9) "Français"
    ["slug"]=>
    string(2) "fr"
    ["term_group"]=>
    int(0)
    ["term_taxonomy_id"]=>
    int(2)
    ["taxonomy"]=>
    string(8) "language"
    ["description"]=>
    string(68) "a:3:{s:6:"locale";s:5:"fr_FR";s:3:"rtl";i:0;s:9:"flag_code";s:0:"";}"
    ["parent"]=>
    int(0)
    ["count"]=>
    int(5342)
    ["filter"]=>
    string(3) "raw"
  }
}

Terms for Taxonomy post_translations:

array(0) {
}

Gestion des émotions à travers la méditation

01/02/2021

Un projet porté par le Foyer de Vie ANAIS de Gacé

ÉMERGENCE DU PROJET : IDENTIFICATION D’UNE PROBLÉMATIQUE COMMUNE

Dans un premier temps, les professionnels du Foyer de Vie ANAIS de Gacé ont fait le constat que, dans plusieurs axes de travail des Projets Personnalisés et Individualisés (PPI), l’une des problématiques qui ressortait souvent concernait « la gestion des émotions » des personnes accueillies.

Aussi, en dehors de cette problématique identifiée individuellement, ils font le constat que la vie en collectivité a parfois des impacts négatifs sur le groupe des résidents : stress, conflits, angoisse. Ces impacts se répercutent également sur les salariés, qui se trouvent parfois démunis d’outils pour favoriser le bien-être de tous.

Après discussion en équipe, les professionnels ont dans un premier temps pensé à mettre en place une action collective autour des émotions (de type lecture d’histoire autour des émotions, création d’outils et rituels).

Suite à une concertation avec la psychologue de service, cette dernière a évoqué son travail de gestion des émotions à travers la méditation de pleine conscience, travail qu’elle mène en entretien individuel. En effet, cette dernière, utilise la méditation de pleine conscience lors comme outils thérapeutiques lors des temps d’échange avec les résidents.

Aborder la méditation au sein des structures pourrait permettre aux résidents, mais également aux salariés de pouvoir réduire le stress et apaiser le climat au sein de l'établissement. 

LA MÉDITATION DE PLEINE CONSCIENCE : UN OUTIL PRÉCIEUX POUR LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

Qu’est-ce que la méditation de pleine conscience ?

Selon le media numérique « Futura science », la pleine conscience consiste à entraîner son esprit à se concentrer sur le moment présent.

Lorsque l'individu médite en pleine conscience, assis ou non, il se focalise sur ses sensations, sa respiration, un point de son corps, un mouvement, ses émotions, ses pensées, sans émettre de jugement de valeur.

Jon Kabat-Zinn, un professeur de médecine de l'université du Massachussetts, aux États-Unis, est à l'origine d'un programme de réduction du stress utilisant la méditation de pleine conscience.

De manière générale, la méditation de pleine conscience est étudiée pour ses apports dans différents champs de la médecine. Ainsi, elle serait efficace pour réduire le stress, l'anxiété, la douleur ou pour lutter contre les récidives d'une dépression. [1]

La méditation de pleine conscience agirait sur le fonctionnement du cerveau.

Quels bienfaits pour le public en situation de handicap ?

Selon le media numérique www.sunrisemedical.fr, " la pleine conscience est une pratique mais aussi une façon d'être, et beaucoup disent qu'elle a amélioré leur qualité de vie.
Récemment, la pleine conscience est devenue un outil d'aide aux personnes ayant des problèmes de santé mentale, avec l'avènement de la réduction du stress basée sur la pleine conscience (MBSR) et de la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT).
Un rapport récent d'études a également montré que la méditation de pleine conscience aide les personnes ayant une déficience intellectuelle et des troubles du spectre autistique à réduire leurs problèmes mentaux et physiques.
Mais comment la pleine conscience peut-elle s'appliquer exactement dans la vie des personnes handicapées, et quels sont les avantages de la pleine conscience pour elles ?
Les problèmes de comportement sont le problème le plus fréquent auquel sont confrontées les personnes atteintes de ces handicaps. Cela comprend les comportements agressifs, d'automutilation, destructeurs et perturbateurs. Ces comportements peuvent toucher jusqu'à 15 % des personnes ayant une déficience intellectuelle. Jusqu'à 95 % des personnes atteintes de troubles du spectre autistique présentent également une forme quelconque de comportement difficile. " [2]

Cette même étude a révélé que la méditation de pleine conscience était efficace pour :

  • Réduire l'agressivité physique et verbale
  • Réduire l'excitation sexuelle déviante
  • Atténuer l'anxiété, la dépression et les symptômes physiologiques liés au stress. Elle aide à contrôler l'anxiété ainsi que les symptômes d'autres troubles tels que le stress, les phobies, les pensées paranoïaques, les comportements obsessionnels compulsifs et les crises de panique.
  • Améliorer la santé émotionnelle et la conscience de soi et aider à construire une image plus positive de soi-même
  • Augmenter la capacité de maintenir l'attention
  • Réduire les pertes de mémoire
  • Augmenter l'empathie et les sentiments positifs envers les autres
  • Améliorer la qualité du sommeil. Certaines techniques de méditation contribuent à contrôler les pensées intrusives et automatiques qui interfèrent avec le sommeil.
  • Aider à contrôler la douleur. Les patients qui méditent ont des centres cérébraux qui contrôlent la douleur, plus actifs.
  • Contrôler la santé cardiovasculaire. L'hypertension artérielle contribue à l'athérosclérose ou au rétrécissement des artères et peut entraîner des crises cardiaques ou des AVC. Dans les états de relaxation, la tension artérielle diminue. La relaxation provoquée par la méditation aide à maintenir cette pression contrôlée.
  • Encourager la motivation et l’autodétermination. Comme le souligne Pascal JACOB : "Une société de non-exclusion serait une véritable école de l’autonomie qui valorise les personnes vivant avec un handicap en montrant ce dont elles sont capables, qui les associe à leur prise en charge en leur permettant de transmettre leur expertise et leur expérience, et qui les responsabilise en leur donnant la liberté de décider quel rôle elles veulent jouer dans la vie". Un enjeu pleinement aidé par la pratique de la méditation...

OBJECTIFS DE L’ACTION

Objectifs généraux 

L’objectif principal est que les résidents et les salariés puissent pratiquer la méditation, afin d’en tirer autant de bienfaits que possible.

L’idée du projet est d’impulser une dynamique afin que la méditation devienne une pratique quotidienne sur le long terme, tel un rituel.

Objectifs opérationnels

Afin de parvenir aux objectifs généraux, l’idée est d’installer un espace au sein du foyer où les résidents et salariés puissent venir méditer, dans un premier temps en groupe et accompagnés, pour apprendre les techniques de base, puis dans un second temps en autonomie. 

MISE EN PLACE DE L’ACTION

Information collective et identification de groupes de volontaires

Il est prévu dans un premier temps de faire une information collective d’une durée de 30 mn, suivi d’un temps d’échanges, auprès des résidents et salariés, afin de présenter la démarche et de repérer les personnes intéressées par l’action. En effet, la structure souhaite que le principe de cette démarche soit la libre adhésion.

Cette information collective aura lieu très prochainement au Foyer de Vie ANAIS de Gacé. C’est la coordinatrice qui se chargera d’animer l’information collective. L’idée est d’expliquer la démarche à l’oral, et de diffuser une courte vidéo de présentation.

Suite à cette information collective, les personnes volontaires seront identifiées afin de composer plusieurs groupes (en fonction des comportements en collectivité de chacun mais également de leur capacité à rester concentré) allant de 3 à 6 personnes, afin que le lieu puisse être un endroit apaisant, et calme.

La psychologue a alerté sur le principe que la méditation de pleine conscience pouvait mettre à mal certaines personnes, car c’est un espace où le corps se relâche, et peut faire émerger des émotions parfois non comprises ou non maitrisées. D’où l’importance du libre choix de participer à l’activité ; pour que ce soit un moment de plaisir.

Préparation d’un espace dédié à la méditation

L’aménagement de l’espace, de manière à créer un endroit où chacun a envie d’aller, est indispensable. Ainsi, l’idée est d’investir l’atelier en y disposant tapis, coussin, lumière tamisée et petite fontaine à eau.

Ce matériel sera acheté dans des endroits de type recyclerie, association etc., afin d’être dans une démarche écologique et de favoriser les structures de l’Économie Sociale et Solidaire.

Programmation des séances au mois de février 2021

Quatre séances sont prévues au mois de février, animées par la coordinatrice ainsi qu’un encadrant volontaire et disponible.

Les séances auront lieu les mardis de 14 à 16 heures avec un roulement de deux ou trois groupes par après-midi, soit des séances d’une durée moyenne de 30 minutes, avec des temps de battements entre les groupes, des temps d’installation et de rangement.

ÉVALUATION

À l’issue de ces séances, une évaluation sera faite à travers les observations des équipes éducatives ainsi qu’un questionnaire de satisfaction. Le tout sera restitué en réunion, durant laquelle la continuité et les axes d’amélioration de cette action seront abordés.

Cette "expérimentation" doit permettre un véritable retour d'expérience afin que ce projet et ses bénéfices puissent in fine s'étendre à l'ensemble de la Fondation ANAIS

À suivre !

L'ÉTABLISSEMENT