Post Information:

object(WP_Post)#15497 (24) {
  ["ID"]=>
  int(12651)
  ["post_author"]=>
  string(1) "2"
  ["post_date"]=>
  string(19) "2021-05-04 10:02:57"
  ["post_date_gmt"]=>
  string(19) "2021-05-04 08:02:57"
  ["post_content"]=>
  string(10211) "




L’expression, la communication, la participation et l’exercice de la citoyenneté sont des valeurs fortes à la MAS ANAIS d’Ancenis. Les professionnels questionnent ainsi au quotidien leur pratique professionnelle.

Dans le projet d’établissement 2016-2020 il était stipulé que la MAS ANAIS d’Ancenis axe ses interventions pour « affirmer la primauté de la personne dans toutes ses dimensions et son parcours de vie » autour de grands principes pour les résidents dont leur développement et leur autonomie, la valorisation de leurs compétences et la prise en compte des potentialités de chacun.

Pour cela la MAS s’engage à favoriser l’ouverture sur l’environnement en développant l’accès à la culture à travers différentes actions : proposition d’un atelier musique pour les résidents, partenariat avec l’association « Les couleurs du Vergers » (organisation d’animations) et avec l’école de musique de Ancenis Arpège depuis 2017.

C’est donc porté par le projet d’établissement qu’a émergé l’atelier musique proposé aux résidents du secteur polyhandicapés depuis 2016. Cet atelier émane des besoins de ces résidents en termes de stimulations sensorielles. Les procédures de stimulation par le biais de sollicitations sensorielles et motrices sont généralement considérées comme particulièrement adaptées à la population de personnes polyhandicapées pour deux raisons :

  • La première raison tient au fait que l’entrée sensori-motrice apparaît comme la voie d’intervention la plus adaptée à la nature de l’activité psychique des personnes polyhandicapées qui se caractérise par une forme de représentation tout à fait particulière fonctionnant à partir de matériaux sensoriels et moteurs en dehors (de l’apparition) du langage.
  • La seconde raison réside dans le besoin de stimulation, et la considération qu’on lui accorde en tant que besoin fondamental indispensable au développement.

L’atelier est proposé aux adultes du secteur cérébro-lésé depuis 2019 afin dans un premier temps de créer du lien entre les usagers de la structure mais de secteurs différents et qui finalement se côtoient peu. Cela répond également à leurs besoins de stimulations cognitives.

Forts de leurs expériences dans l’animation de cet atelier musical, les professionnels ont pu constater que la manipulation d’instruments de musique méritait d’être repensée  afin que cela corresponde aux capacités et possibilités des résidents de la structure. L’objectif premier est alors de rendre cet atelier accessible, de permettre aux résidents d’être acteurs dans cet atelier. L’utilisation « d’outils adaptés » en tant que facilitateur de médiation permettrait aux résidents de s’exprimer et entrer dans une démarche créatrice. La musique pourrait alors être utilisée comme moyen d'expression, de communication, de structuration et d’analyse de la relation.

Pour répondre à cet objectif, l’appel à de nouvelles compétences hors les murs est apparu indispensable. 

En effet la logique d’inclusion prônée depuis plusieurs années impacte le fonctionnement des organisations sociales et médico-sociales. Ces dernières doivent en particulier faire œuvre de davantage de « porosité » avec le droit commun et de « plasticité » dans leurs modalités d’accompagnement des personnes en situation de handicap. Cette nouvelle « donne inclusive » nous pousse à aller au-delà de nos savoir-faire en interne, à faire appel à des prestations extérieures et à travailler en réseau.

Benjamin DURAND est un musicien / musicothérapeute reconnu sur le territoire pour son travail au plus près des besoins des enfants /adultes porteurs de handicaps. Il est un également un des musiciens du spectacle « Darwin voyage dans le temps ». 

« Darwin Voyage dans le Temps » est un concert utilisant le jazz et les musiques improvisées pour illustrer et donner à « entendre » l’histoire de la Terre et l’évolution des espèces (selon Darwin) en musique. Tout au long de ce spectacle, le public, accompagné de Darwin, voyage dans le temps pour s’immerger dans les périodes charnières de l’histoire de notre planète mais également rencontrer certaines espèces et formes de vie variées peuplant la Terre et qui sont autant de témoins de cette histoire. 

Benjamin DRAND y utilise des capteurs adaptés (Orgue Sensoriel, Makey-Makey). L'orgue sensoriel a été inventé pour permettre de s’adapter aux capacités gestuelles particulières des personnes en situation de handicap. Capter toute forme de geste, tout signe d’expression gestuelle : le but étant de recueillir les possibilités expressives de chaque personne pour les traduire en musique.

Ensemble la MAS souhaite travailler par le biais de l’association « L'Atelier Sonore », sur l'apprentissage et l'adaptation de ces outils connectés lors d’ateliers de préparation. L'objectif est le développement d'interventions musicales à but pédagogique, relationnel, thérapeutique et artistique. L'association L’Atelier Sonore, membre du Réseau National Musique et Handicap ainsi que du Collectif T'Cap, aura à cœur d’aider les résidents à avoir accès à de nouvelles technologies pour s’éprouver au travers, via le support de la musique.

L'enjeu est que les résidents de la MAS et les élèves de l’école de musique Arpège de Ancenis dont le thème cette année est la nature (ce qui correspond tout à fait au projet), travaillent deux morceaux issus du spectacle « Darwin voyage dans le temps ».

Temps forts du partenariat : une rencontre avec les artistes est prévue sur 2021 à l’occasion de leur spectacle au « Quartier libre » à Ancenis, puis des ateliers/répétitions à la MAS tous ensemble avant la restitution du 23 juin 2021.

La création et la restitution de l’œuvre donne une dimension concrète au « travail » fourni par les résidents ainsi que du sens dans leurs actions, avec des objectifs à atteindre, des moyens à mettre en œuvre (se concentrer, s’écouter et écouter les autres…) qui correspondent à leurs projets personnalisés travaillés dans l’établissement.

En parallèle, une convention est en cours avec la salle « Le quartier Libre » à Ancenis via leur dispositif d’abonnements partagés, permettant à nos résidents un accès au spectacle leur facilitant ainsi l’accès à la culture.

La MAS ANAIS s’engage au travers de ce projet à promouvoir un cadre de vie accueillant, agréable, et libre de toutes possibilités. C’est ce type d’activités proposées, qui favorisera l’ambiance, une empreinte chaleureuse, de convivialité, de partage, de bienveillance, de rires, et de sourires.

" ["post_title"]=> string(24) "Atelier musique "Darwin"" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(22) "atelier-musique-darwin" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-05-06 12:13:32" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-05-06 10:13:32" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(40) "https://www.fondation-anais.org/?p=12651" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" }

Post Taxonomies:

array(5) {
  [0]=>
  string(8) "category"
  [1]=>
  string(8) "post_tag"
  [2]=>
  string(11) "post_format"
  [3]=>
  string(8) "language"
  [4]=>
  string(17) "post_translations"
}

Terms for Taxonomy category:

array(1) {
  [0]=>
  object(WP_Term)#15727 (10) {
    ["term_id"]=>
    int(200)
    ["name"]=>
    string(15) "Fondation ANAIS"
    ["slug"]=>
    string(16) "fondation-anais2"
    ["term_group"]=>
    int(0)
    ["term_taxonomy_id"]=>
    int(200)
    ["taxonomy"]=>
    string(8) "category"
    ["description"]=>
    string(0) ""
    ["parent"]=>
    int(0)
    ["count"]=>
    int(294)
    ["filter"]=>
    string(3) "raw"
  }
}

Terms for Taxonomy post_tag:

array(0) {
}

Terms for Taxonomy post_format:

array(0) {
}

Terms for Taxonomy language:

array(1) {
  [0]=>
  object(WP_Term)#15725 (10) {
    ["term_id"]=>
    int(2)
    ["name"]=>
    string(9) "Français"
    ["slug"]=>
    string(2) "fr"
    ["term_group"]=>
    int(0)
    ["term_taxonomy_id"]=>
    int(2)
    ["taxonomy"]=>
    string(8) "language"
    ["description"]=>
    string(68) "a:3:{s:6:"locale";s:5:"fr_FR";s:3:"rtl";i:0;s:9:"flag_code";s:0:"";}"
    ["parent"]=>
    int(0)
    ["count"]=>
    int(5342)
    ["filter"]=>
    string(3) "raw"
  }
}

Terms for Taxonomy post_translations:

array(0) {
}

Atelier musique « Darwin »

04/05/2021

Un projet de la MAS ANAIS d’Ancenis

L’expression, la communication, la participation et l’exercice de la citoyenneté sont des valeurs fortes à la MAS ANAIS d’Ancenis. Les professionnels questionnent ainsi au quotidien leur pratique professionnelle.

Dans le projet d’établissement 2016-2020 il était stipulé que la MAS ANAIS d’Ancenis axe ses interventions pour « affirmer la primauté de la personne dans toutes ses dimensions et son parcours de vie » autour de grands principes pour les résidents dont leur développement et leur autonomie, la valorisation de leurs compétences et la prise en compte des potentialités de chacun.

Pour cela la MAS s’engage à favoriser l’ouverture sur l’environnement en développant l’accès à la culture à travers différentes actions : proposition d’un atelier musique pour les résidents, partenariat avec l’association « Les couleurs du Vergers » (organisation d’animations) et avec l’école de musique de Ancenis Arpège depuis 2017.

C’est donc porté par le projet d’établissement qu’a émergé l’atelier musique proposé aux résidents du secteur polyhandicapés depuis 2016. Cet atelier émane des besoins de ces résidents en termes de stimulations sensorielles. Les procédures de stimulation par le biais de sollicitations sensorielles et motrices sont généralement considérées comme particulièrement adaptées à la population de personnes polyhandicapées pour deux raisons :

  • La première raison tient au fait que l’entrée sensori-motrice apparaît comme la voie d’intervention la plus adaptée à la nature de l’activité psychique des personnes polyhandicapées qui se caractérise par une forme de représentation tout à fait particulière fonctionnant à partir de matériaux sensoriels et moteurs en dehors (de l’apparition) du langage.
  • La seconde raison réside dans le besoin de stimulation, et la considération qu’on lui accorde en tant que besoin fondamental indispensable au développement.

L’atelier est proposé aux adultes du secteur cérébro-lésé depuis 2019 afin dans un premier temps de créer du lien entre les usagers de la structure mais de secteurs différents et qui finalement se côtoient peu. Cela répond également à leurs besoins de stimulations cognitives.

Forts de leurs expériences dans l’animation de cet atelier musical, les professionnels ont pu constater que la manipulation d’instruments de musique méritait d’être repensée  afin que cela corresponde aux capacités et possibilités des résidents de la structure. L’objectif premier est alors de rendre cet atelier accessible, de permettre aux résidents d’être acteurs dans cet atelier. L’utilisation « d’outils adaptés » en tant que facilitateur de médiation permettrait aux résidents de s’exprimer et entrer dans une démarche créatrice. La musique pourrait alors être utilisée comme moyen d'expression, de communication, de structuration et d’analyse de la relation.

Pour répondre à cet objectif, l’appel à de nouvelles compétences hors les murs est apparu indispensable. 

En effet la logique d’inclusion prônée depuis plusieurs années impacte le fonctionnement des organisations sociales et médico-sociales. Ces dernières doivent en particulier faire œuvre de davantage de « porosité » avec le droit commun et de « plasticité » dans leurs modalités d’accompagnement des personnes en situation de handicap. Cette nouvelle « donne inclusive » nous pousse à aller au-delà de nos savoir-faire en interne, à faire appel à des prestations extérieures et à travailler en réseau.

Benjamin DURAND est un musicien / musicothérapeute reconnu sur le territoire pour son travail au plus près des besoins des enfants /adultes porteurs de handicaps. Il est un également un des musiciens du spectacle « Darwin voyage dans le temps ». 

« Darwin Voyage dans le Temps » est un concert utilisant le jazz et les musiques improvisées pour illustrer et donner à « entendre » l’histoire de la Terre et l’évolution des espèces (selon Darwin) en musique. Tout au long de ce spectacle, le public, accompagné de Darwin, voyage dans le temps pour s’immerger dans les périodes charnières de l’histoire de notre planète mais également rencontrer certaines espèces et formes de vie variées peuplant la Terre et qui sont autant de témoins de cette histoire. 

Benjamin DRAND y utilise des capteurs adaptés (Orgue Sensoriel, Makey-Makey). L'orgue sensoriel a été inventé pour permettre de s’adapter aux capacités gestuelles particulières des personnes en situation de handicap. Capter toute forme de geste, tout signe d’expression gestuelle : le but étant de recueillir les possibilités expressives de chaque personne pour les traduire en musique.

Ensemble la MAS souhaite travailler par le biais de l’association « L'Atelier Sonore », sur l'apprentissage et l'adaptation de ces outils connectés lors d’ateliers de préparation. L'objectif est le développement d'interventions musicales à but pédagogique, relationnel, thérapeutique et artistique. L'association L’Atelier Sonore, membre du Réseau National Musique et Handicap ainsi que du Collectif T'Cap, aura à cœur d’aider les résidents à avoir accès à de nouvelles technologies pour s’éprouver au travers, via le support de la musique.

L'enjeu est que les résidents de la MAS et les élèves de l’école de musique Arpège de Ancenis dont le thème cette année est la nature (ce qui correspond tout à fait au projet), travaillent deux morceaux issus du spectacle « Darwin voyage dans le temps ».

Temps forts du partenariat : une rencontre avec les artistes est prévue sur 2021 à l’occasion de leur spectacle au « Quartier libre » à Ancenis, puis des ateliers/répétitions à la MAS tous ensemble avant la restitution du 23 juin 2021.

La création et la restitution de l’œuvre donne une dimension concrète au « travail » fourni par les résidents ainsi que du sens dans leurs actions, avec des objectifs à atteindre, des moyens à mettre en œuvre (se concentrer, s’écouter et écouter les autres…) qui correspondent à leurs projets personnalisés travaillés dans l’établissement.

En parallèle, une convention est en cours avec la salle « Le quartier Libre » à Ancenis via leur dispositif d’abonnements partagés, permettant à nos résidents un accès au spectacle leur facilitant ainsi l’accès à la culture.

La MAS ANAIS s’engage au travers de ce projet à promouvoir un cadre de vie accueillant, agréable, et libre de toutes possibilités. C’est ce type d’activités proposées, qui favorisera l’ambiance, une empreinte chaleureuse, de convivialité, de partage, de bienveillance, de rires, et de sourires.

L'ÉTABLISSEMENT