L’art et la manière

08/04/2021

L'art tient une place prépondérante dans les établissements et services de la Fondation ANAIS. De nombreuses activités artistiques, culturelles y sont régulièrement proposées en interne ou en externe, sous différentes formes : visites, ateliers ponctuels, réguliers, spectacles... Les bénéfices associés sont évidemment multiples. Il ne s'agit pas ici d'être exhaustif : nous souhaitons mettre en avant deux manières dont l'art est "utilisé" par les structures et ce que cela apporte aux personnes accompagnées.

À LA RENCONTRE DE...

Les activités culturelles et artistiques sont une réelle opportunité pour une personne en situation de handicap ou de dépendance, de s’ouvrir à soi-même, mais aussi aux autres et au monde. En cela, la mise en place de partenariat avec des structures culturelles de proximité et la construction de projets favorisant la mixité des publics sont essentielles pour générer la rencontre, l'échange, l'inclusion, et faire tomber les préjugés.

À titre d'exemple, dans le cadre d’un partenariat avec la MJC de l’Aigle, 4 jeunes de l'ITEP ANAIS de l'Aigle vont s'initier au street art et intégrer un collectif pour créer des œuvres sur la mixité avec l’artiste tunisien Ashraf Ben Abdeladhim.

Cet artiste peintre-calligraphe professionnel a participé à de nombreux événements nationaux et internationaux. Les éducateurs de l’ITEP et l’artiste mobiliseront les jeunes de l'ITEP avec des jeunes de la MJC, dans une démarche de création valorisante. De mars à juin, ils se rencontreront une fois par semaine à la MJC pour créer 6 panneaux de 1,50 m x 2,5 m.

Des rendez-vous et des temps forts de valorisation sont programmés :

  1. Le samedi 10 avril 2021 : Exposition des œuvres lors de la Battle des Aigles.
  2. Le jeudi 17 juin : Vernissage de l’exposition à la MJC.
  3. Le samedi 26 juin : Exposition des œuvres lors du carrefour Jeunesse organisé par la MJC.
  4. De juillet à septembre : Exposition des œuvres dans les rues de l’Aigle.
  5. Octobre : Exposition au sein de l’ITEP.

Cet artiste travaille dans ses œuvres sur la rencontre de la calligraphie et du graff. Avec ce projet, il va permettre la rencontre des jeunes de l'ITEP avec d'autres jeunes. Il est certain que cette dynamique d’ouverture sur l’extérieur, cette démarche collective et inclusive sera bénéfique pour tout le monde...

Marcel Proust écrivait : "Par l’art seulement, nous pouvons sortir de nous-mêmes. Grâce à l’art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier."

Ainsi, par le levier artistique, les établissements permettent aux personnes accompagnées de sortir de leur univers médico-social, et de multiplier les expériences dans d'autres univers. C'est le cas de Adrien, Dylan et Tristan de l'ITEP ANAIS de l'Aigle qui ont récemment réalisé une Bande Dessinée (composée de 2 planches au format raisin 50 x 65 cm) dans le cadre du Concours de Bande Dessinée à Angoulême, ouvert aux jeunes et adultes en situation de handicap, proposé par l’Association L’hippocampe.

Le thème était « LA TERRE PERD LA BOULE ! » et la date limite des travaux était fixée au 12 décembre 2020. Ils concouraient dans la catégorie ITEP (13-20 ans) et ont ainsi pu laisser cours à leurs imaginations, créativités et découvrir les rigueurs et les possibilités de la Bande Dessinée.

IL ÉTAIT UNE FOIS...

... des situations exceptionnelles où de telles initiatives vers l'extérieur se sont avérées impossibles.

Au printemps dernier, le Foyer de Vie ANAIS de Sougé-le-Ganelon lançait un appel dans la presse : l'établissement était à la recherche d'artistes amateurs ou professionnels prêts à venir jouer devant un public de résidents. Concert, théâtre, danse… La structure était ouverte à tous les domaines. L’idée était d’essayer de proposer des offres culturelles tout l’été sur site.

Habituellement, le foyer comme l'ensemble des établissements et services de la Fondation ANAIS multiplie les sorties culturelles avec les personnes en situation de handicap. Mais avec la situation COVID, les visites, les sorties sont devenues malheureusement impossibles.

En ce temps de crise sanitaire inédite, d’autres choix se sont donc imposés en renforçant la venue de l'art et des activités culturelles au sein des établissements.

Ainsi au Foyer de Vie ANAIS de Vernouillet, il est apparu pertinent de décider avec les résidents d’un quotidien nouveau, composé d’évènements plus créatifs les uns que les autres, d’actions éducatives où l’évasion, l’imaginaire se devaient de prendre une place plus importante encore dans le foyer… Il a commencé à trotter dans les têtes des professionnels, que situation exceptionnelle pouvait rimer avec projet exceptionnel…

Quoi de plus bénéfique à l’imaginaire, en ces temps si anxiogènes, que l’Art du conte… Et quoi de mieux pour transporter l’auditeur dans cet univers magique, que d’amener à lui, le conteur… Ce dernier est un véritable artiste maîtrisant cet outil intemporel, présent dans toutes les cultures, de tous temps et à toutes les époques…

Le foyer a donc proposé à Ethel BALOGH de venir conter dans la structure le 27 mai 2020. Nul doute qu'elle comptera longtemps dans l’imaginaire des résidents !

Ainsi avec ou sans COVID, la Fondation ANAIS continuera de renforcer l’accès à la pratique artistique des personnes, aux œuvres et aux lieux culturels. Et d'écrire encore et toujours de belles histoires de rencontres...

LES ÉTABLISSEMENTS